Carte scolaire : Des changements pour la rentrée
mer, 23/04/14 – 7:00 | Pas de commentaire

Projet de carte scolaire du premier degré pour la rentrée de septembre.
Le conseil départemental de l’Education Nationale s’est réuni pour se prononcer sur le projet de carte scolaire du premier degré dans le cadre de …

Lire la suite »
Accueil » Albi

Albi: Le cinéma de la scène nationale

Ecrit par le 23 février 2012 – 6 h 00 minPas de commentaire
Albi: Le cinéma de la scène nationale

Programmation du 23 au 28 février 2012

lechevalph Albi: Le cinéma de la scène nationaleLe cheval de Turin

VOSTF

Durée : 2h36

Année : 2011

Pays : (Hongrie) Avec Janos Derzsi, Erika Bok…

À Turin, en 1889, le philosophe Nietzsche enlaça en pleurs un cheval d’attelage épuisé et brutalisé par son cocher, tomba et en perdit la raison. Il ne devait jamais se remettre de cet épisode avant sa mort en 1900, survenue après dix ans de démence. C’ est sur cette étrange accroche qu’est introduit le dernier chef d’œuvre de Béla Tarr, réalisateur, entre autres, du fabuleux Les Harmonies Werckmeister. En dehors du nihilisme qui imprègne le film, il ne sera plus question de Nietzsche, mais une grande place sera faite à un cheval, un vieux cheval qu’un vieux paysan et sa fille utilisent pour survivre au milieu d’une plaine désolée, battue par les vents.

(…) « Le Cheval de Turin » est l’un des films les plus puissants, les plus sensoriels, les plus engagés et les plus fidèles à l’idée de modernité cinématographique. Mais aussi l’un des plus compatissants. Et donc l’un des plus beaux de 2011.

Les Inrockuptibles

Voilà qui suffit à Béla Tarr pour faire naître un monde sous nos yeux. Pendant les deux heures et demie qui suivent, il ne nous laissera pas nous en échapper.

Le Monde

Jeudi 23 février 18h/ samedi 25 février 18/dimanche 26 février 20h30/

icibasph Albi: Le cinéma de la scène nationaleIci bas

De Philippe Ramos

Clémence Poésy

Thierry Frémont

Mathieu Amalric…

Durée : 1h32

Année : 2011

Pays : France

Ici-bas s’inspire d’une histoire vraie, survenue dans le Périgord pendant l’occupation en 1943. Le film raconte comment les membres d’un réseau de résistance ont retrouvé et assassiné une religieuse, coupable d’avoir dénoncé par lettre anonyme un groupe de maquisards à la suite d’une déception amoureuse avec l’un d’entre eux.

J’ai été immédiatement frappé par la dramaturgie de cette histoire, au sens classique du terme, par la richesse des questions existentielles, morales, politiques, religieuses qu’elle soulevait.

Jean-Pierre Denis

Jeudi 23 février 21h/ vendredi 24 février 18h/samedi 25 février 21h/dimanche 26 février 18

186sozopicolomontreverscielcuisineV2 Albi: Le cinéma de la scène nationaleAvant-première en présence de Jean-Henri Meunier (réalisateur).

Y’ A PIRE AILLEURS

Durée : 1H32

Année : 2012

Pays : France

À Najac, on vit libre, on bricole et on transforme tout ! Le voisin répare la voiture du voisin, le retraité fait office de psychologue, le chef de gare déguste un Paris-Brest, la pêche devient un exercice de haute voltige et un clown surgit là où on attendait un train. Nous sommes en 2001 et, à l’autre bout du monde, deux avions percutent deux tours. À Najac, on s’indigne et on compatit, puis l’existence reprend son cours à coup de gestes simples et d’élans solidaires. L’ amitié s’y dresse en rempart contre la solitude et le café fumant a un sacré goût de réconfort. Octobre 2008, l’hiver frappe à la porte du petit village de l’Aveyron et M. Sauzeau, mécanicien génial au coeur bien huilé, disparaît… Alors le rêve d’une vie se disperse, pour engendrer d’autres vies, d’autres rêves…

Où aller au dehors, disait Céline, dès qu’on a plus en soi la somme suffisante de délire ? Et bien, Jean-Henri Meunier va au dehors, au plus près du dehors, avec un regard sincère, plein de désir, d’amour, d’espoir, qui ausculte en profondeur l’âme des gens, des choses et du territoire de Najac. Et si j’ai toujours ressenti l’ignorance comme une détresse, là je suis en joie car, dans ce film, j’apprends de gestes simples, de paroles simples, de drames du quotidien, de jeux, de tours et détours qui font d’une communauté ouverte un segment très vivant de l’humanité.

Guy Chapouillié, Professeur des universités, cinéaste et fondateur de l’ESAV

Vendredi 24 février 20h30

lemulotph Albi: Le cinéma de la scène nationaleLE MULOT MENTEUR

De Andrea Kiss, Marina Rosset, Rebecca Akoun

Durée : 1h14 / Film d’animation

Année : 2011

Pays : France-Suisse-Belgique-Hongrie–Israel

La Main de l’ours (2008) de Marina Rosset, Les Escargots de Joseph (2009) de Sophie Roze, Le Loup devenu berger (2010) de Rebecca Akoun et Le Mulot menteur (2008) de Andrea Kiss.

Peureux, timide, rusé ou affabulateur ? Quatre personnalités pour quatre fables : un bûcheron face à un ours, un écolier collectionnant des escargots, un loup déguisé en berger ou encore un mulot aux récits incroyables…

Ce petit film chaleureux est la pièce maîtresse du programme d’animation (…) destiné à un (très) jeune public. Quatre courts métrages inspirés…

Télérama

samedi 25 février 15h30/ dimanche 26 février 15h30

(source texte et photo scène nationale)

Comments are closed.