Recours de Philippe Folliot au Conseil d’Etat
dim, 20/04/14 – 7:00 | Pas de commentaire

Redécoupage cantonal.
 
S’il garde le sourire au moment de tirer le bilan des municipales pour lui et pour sa sensibilité politique, le député Philippe Folliot l’a beaucoup moins quand il s’agit d’évoquer un autre volet de …

Lire la suite »
Accueil » actualite, Agglomération, Albi

Interview: Laurence Pujol déléguée aux quartiers

Ecrit par le 15 octobre 2012 – 5 h 00 minPas de commentaire
Interview: Laurence Pujol déléguée aux quartiers

Cantepau : le plus grand quartier d’habitat social de Midi-Pyrénées.

1) En tant qu’élue, quel le est votre perception du quartier de Cantepau ?
Ma position d’adjointe, déléguée aux quartiers, me rend plus attentive aux quartiers d’habitat social, notamment Cantepau. C’est le plus grand quartier d’habitat social de Midi-Pyrénées. La Maison de quartier est la seule à avoir des agents de la ville. Pour les projets d’aménagement urbain, nous essayons d’associer les habitants du quartier. Depuis 2008, beaucoup d’efforts ont été réalisés. Ainsi pour la Plaine des Jeux, le projet est travaillé avec l’ensemble des partenaires sociaux : CPAM, Direction du travail, la crèche la Mosaïque, le Centre social, la Maison de quartier, le Service d’insertion des jeunes. Des efforts qui commencent à porter du fruit car dans l’ensemble, c’est un quartier calme malgré tout.

2) Que dire de la Maison des services publics, de la Maison de quartier, de la Maison pour tous?
La Maison des services publics de la rive droite a été créée en 2000. Accueillant quelques 15 000 personnes, elle permet aux habitants de payer les factures d’eau de la ville, de faire les démarches d’état-civil, d’offrir une aide pour la rédaction des CV. Un certain nombre de permanences est assuré : le médiateur, le conciliateur de justice, l’aide à la création d’entreprises, les avocats. L’élue référente du quartier est Josette Bouin. Nous essayons de transposer cette initiative publique à d’autres quartiers : trois personnes travaillent pour développer l’orientation et accueil ; cela permet de limiter les déplacements administratifs, par exemple pour se procurer les sacs d’ordures, pour payer la cantine. La Maison de quartier emploie des agents de la ville ; hébergeant des associations, elle a une vocation sociale tournée vers les loisirs et la jeunesse. Il s’agit de gérer les 40 disciplines qui se déroulent en parallèle, dans le hall et dans les différentes salles. Notre désir est d’ouvrir la Maison de quartier aux habitants d’autres quartiers, en évitant de cloisonner Cantepau. Des conventions ont été passées avec la Scène Nationale et CCAS, permettant une offre de spectacles pour les jeunes et les adultes ; c’est ainsi que 2 spectacles par an sont donnés à la salle de spectacles de Cantepau. Quant à la Maison pour tous, c’est une structure indépendante de la Maison de quartier. Cette association propose des activités différentes pour le 3ème âge ; la directrice est Mme Cazaurand. On peut y pratiquer danse, couture. Elle héberge aussi l’association Loisirs et amitié 81.

3) Quel regard portez-vous sur la Plaine des Jeux, de la Halle ?
La Plaine de Jeux est un espace familial et intergénérationnel qui permet de déployer plusieurs activités comme les boules, basket. La Halle avec terrain synthétique s’est vue équiper de filets anti-bruit ; en soirée à 22h, l’extinction des lumières est réglée de façon automatique. Un projet qui me tient à cœur est l’installation de 6 jets d’eau, à l’instar de ceux qui sont place du Vigan, pour rafraîchir et ondoyer les enfants par jour de grande chaleur. Quant à la Plaine des Sports, elle offre pour le pique-nique, au-delà de la rocade, deux emplacements barbecue sur la partie haute et quatre autres au bord de l’eau.

4) Quels sont les projets structurants concernant le quartier ?
Parmi les projets à l’étude, il y a la perspective de restructuration des commerces de proximité : les 2 pharmacies, le tabac-presse, les salons de coiffure, etc. Peuvent y concourir financièrement Tarn Habitat, la ville d’Albi et bien sûr les commerçants eux-mêmes. La Plaine des Jeux était un engagement municipal de 2008 ; il reste aussi parmi les autres engagements, la Salle familiale, qui serait un lieu pour repas, pour les évènements familiaux comme anniversaires, mariages, avec une cuisine sécurisée. Actuellement, la seule possibilité pour les familles est de louer un local à la maison de Pratgraussals. La restructuration des trois écoles du quartier est donc effective ; après la fermeture de La Grenouillère, subsistent Jean-Louis Fieu et Saint-Exupéry mais le nombre de classes est maintenu. Pour la cantine, a été prévu un espace sécurisé pour le transport des enfants.

5) Quelles conséquences pour le quartier à la suite du classement d’Albi à l ’UNESCO ?
L’ensemble des quartiers participent à l’embellissement de la ville mais, on ne peut pas déplacer le centre historique à Cantepau. Inscrit aux Monuments Historiques, le château de Cantepau a été cédé à un propriétaire privé qui le restaure avec le concours de l’Architecte des Bâtiments de France. Il y a un projet d’hôtellerie-restauration avec la mise en valeur des produits régionaux. Cet établissement devrait ouvrir en 2013. Concernant le classement des 4 fleurs, ce n’est pas tout de les gagner ; il faut pouvoir conserver ce label. Celui-ci est attribué en fonction de plusieurs critères ; outre le fleurissement dont celui des ronds-points, il y a aussi la façon dont est traité le mobilier urbain. Actuellement, beaucoup est fait pour le site des Cordeliers ; mais il ne faut pas délaisser les autres quartiers comme Cantepau. Jean-Michel Quintin par exemple défend son quartier, becs et ongles. Chaque quartier contribue au bien-être de la ville ; ils doivent pouvoir être traités de manière équitable. C’est ainsi qu’à Lapanouse, on a créé un citystade.

6) Comment faire pour garder la tradition verte de Cantepau ?
Le quartier est aussi caractérisé par une tradition de culture maraîchère notamment côté rives du Tarn. Le domaine de Saint-Viateur propose à travers l’association Regain des chantiers de réinsertion par le maraîchage. Le quartier possède aussi ses Jardins familiaux. Pour la randonnée, après reconnaissance des lieux, la possibilité de créer un sentier en bordure du Tarn semble se heurter à certaines contraintes.

7) Avez-vous un message particulier à faire passer ?
Le printemps des cultures est un grand moment de la vie du quartier. A la faveur de cette fête, les gens se mélangent proposant des parcours artistiques colorés et métissés. Il y a le repas partagé qui est un moment incontournable ainsi que la Journée des enfants. Je suis assez fière de ce que la collectivité a réalisé pour la Plaine des Jeux ; même si je ne suis pas à l’initiative de ce projet, je pense que la Plaine des Jeux est un bel outil au service du quartier, répondant à un vrai besoin. Maintenant, il faut laisser aux habitants le temps de s’approprier les lieux.

Infos pratiques quartier CANTEPAU:
Samedi 13 octobre 9h30 à la maison de quartier de Cantepau, rue Mirabeau
Marie-Louise AT, Conseillère municipale déléguée au patrimoine, vous invite à assister une conférence « sur le classement au patrimoine mondial de la Cité épiscopale d’Albi »
Vendredi 19 octobre – Permanences concertation mobilité – maison de quartier de Cantepau avec le bureau d’études SORMEA de 13h à 19.

Propos recueillis par Pierre-Jean Arnaud

Comments are closed.