Philippe Bonnecarrère reste président de la C2A
jeu, 17/04/14 – 7:00 | Pas de commentaire

Communauté d’agglomération de l’Albigeois.
 
Il n’y a pas eu de surprise lors du vote du président de la communauté d’agglomération de l’Albigeois. Face à Jean-Paul Raynaud (12 voix) et Roland Foissac (5 voix), l’ancien maire d’Albi …

Lire la suite »
Accueil » actualite, Agglomération, Albi

Tarn: Un gang ultra violent interpellé par la gendarmerie

Ecrit par le 30 juin 2012 – 5 h 00 minPas de commentaire
Tarn: Un gang ultra violent interpellé par la gendarmerie

Le 26/06/12 à 06 heures du matin une vaste opération d’interpellations menée dans le département du Tarn par la gendarmerie a mis fin aux agissements d’une équipe de malfaiteurs parfaitement organisés et qui multipliaient les agressions et vols avec armes sur les communes de Graulhet et Lavaur.

Un gang de 6 jeunes d’origine Graulhétoise

Ce sont donc trois faits criminels ou délictueux perpétrés depuis janvier 2012 qui viennent d’être solutionnés par l’arrestation simultanée mardi 26 juin dès 06h00 d’un gang de 6 jeunes Graulhétois âgés de 16 à 23 ans et déjà bien connus de la justice. Ce groupe structuré et disposant de fusil à pompe et d’armes de poing commettaient des agressions d’une extrême violence n’hésitant pas à s’attaquer en pleine nuit à des jeunes isolés, des familles et même des personnes âgées seules dans leur domicile . Ces six individus placés en garde à vue ont reconnu leur implication dans les  faits commis en janvier et mars 2012 sur les communes de Graulhet et Lavaur.

Le premier acte de violences commence la nuit du 08 janvier 2012 dans le quartier d’En Gach à Graulhet. Vers 20h45 alors qu’ils partent en repérage dans le quartier, le groupe de malfaiteurs repère un jeune homme âgé de 19 ans qui regagne tranquillement son domicilie à pied. Ils foncent alors vers lui, l’éblouissent avec une lampe puis le frappe violemment à coups de poing avant de le détrousser de son téléphone portable.

Remontés par cette première agression, ce groupe continue de rechercher une nouvelle proie et pense alors faire un cambriolage d’une habitation proche. C’est dans la rue Carlac à Graulhet qu’ils décident vers 22h00 de s’attaquer à une maison cossue alors que la propriétaire, une femme seule de 83 ans, regarde la télévision dans son salon. Encagoulés et gantés, l’un fait le guet pendant que les autres rentrent avec effraction dans le sous sol de l’habitation. Ils montent à l’étage, repère leur victime assise sur un fauteuil puis se jettent sur elle avec une violence d’une rare intensité. Il la propulse sur le sol, la rouent de coups de pieds et de poing à la tête tout en la ligotant avec des linges de la maison pour ne pas qu’elle bouge. Son calvaire durera de longues heures pendant lesquelles les agresseurs enchaineront les coups et les menaces pour obtenir des codes et localisations d’objets de valeurs. Au petit matin ils laisseront la grand-mère, blessée et seule dans l’habitation, après avoir emporté bijoux, armes anciennes, appareils hi-fi vidéo et sa carte bancaire qu’ils utiliseront à plusieurs reprises.

Soucieuse de ne pas déranger, la vieille dame attendra le matin pour prévenir les secours qui la découvriront le visage ensanglanté et tuméfié.

Un second acte dans la commune de Lavaur

Le deuxième acte se déroule le 28 mars 2012 vers 23h15  dans une habitation sur la commune de Lavaur.

Alors que les futures victimes, un couple d’une vingtaine d’années et leur bébé de 7 mois, sont tranquillement endormis dans leur domicile, le groupe de malfaiteurs se dirigent une nouvelle fois encagoulés et armés jusqu’à eux. Venus en véhicule jusqu’à Lavaur, le gang pénètrent par la porte du domicile restée ouverte. Le mari réveillé par le bruit se jette sur les agresseurs et parvient dans la bagarre  a désarmer l’un d’eux alors qu’il est frappé par un second. En possession d’un fusil à pompe de ses agresseurs la victime met en fuite le gang de malfrats évitant pour lui et sa famille de passer selon toutes vraisemblances de longues heures de violences.Dès les premiers faits en janvier, la gendarmerie a déployé de gros moyens pour identifier et interpeller ce gang particulièrement violent et armé sévissant dans le Tarn. Section de recherche de Toulouse, Brigades de recherches de Castres et Gaillac et enquêteurs de la gendarmerie de Graulhet sont mobilisés. Les scènes de crime sont passées au peigne fin, les auditions de témoins, les surveillances et autres investigations se multiplient pour confondre et recouper les différentes informations recueillies au fil des mois.

Ce travail porte ces fruits notamment grâce aux techniciens en identification criminelle du Tarn qui parviennent à relever au domicile de la personne âgée des traces ADN de deux individus déjà fortement connus de la justice. Les autres membres du gang seront également rapidement identifiés. Le mardi 26 juin 2012 à 06h00 du matin, une quarantaine de militaires, soit l’ensemble des services enquêteurs présents depuis le début de l’enquête, appuyés par les pelotons de surveillance et d’intervention de gendarmerie d’ALBI, GAILLAC et CASTRES, procèdent aux interpellations de 6 individus à leurs domiciles repartis dans différents quartiers de Graulhet. Lors de cette opération réalisée dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée par M.TERRIER juge d’instruction au tribunal à Castres, chaque individu reconnaitra sa participation dans les différents faits de Graulhet et Lavaur. Les perquisitions permettront la découverte de deux armes (fusil à pompe et pistolet à grenaille).

Après 48 heures de garde à vue, sur les 6 individus qui ont été présentés devant le juge d’instruction à Castres. 4 ont été incarcérés dans des établissement pénitentiaire de la région et 2 ont été laissés libres sous contrôle judiciaire strict. Ces interpellations mettent fin à une succession d’actes d’une gravité extrême et qui avaient provoqués un certain émoi dans les cités Graulhétoise et Vauréenne.

Comments are closed.